ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    

  RH PUBLIC CONSEIL







POUR QUE LES RESSOURCES CREENT DES RESSOURCES

Nous vivons dans un monde où les collectivités territoriales doivent pouvoir rendre compte directement des conséquences de leurs actions auprès des personnes touchées : agents administratifs, administrés, entreprises sectorisées(1), et dans le cas des collectivités territoriales associés. 
 
C'est encore plus vrai pour les petites communes . Parce qu'elles interviennent dans un secteur restreint, ces communes doivent travailler au quotidien pour établir et conserver la confiance avec les agents administratifs et les citoyens. Parce qu'elles sont insérées dans des territoires, elles ont un lien fort avec leur environnement géographique sur lequel elles doivent être capables de mesurer leur impact notamment en termes d'emplois et de développement durable. Parce qu'enfin, elles sont fondées sur des valeurs : la démocratie, la promotion des hommes, le mutualisme et qu'elles doivent démontrer qu'à ces valeurs correspondent des pratiques, cohérentes avec leur projet « politique ». 
 
Le Bilan Communautal, avec un référentiel d'évaluation global, permet de mesurer l'ensemble du fonctionnement et des activités d'une commune, de consulter ses parties prenantes en croisant valeurs et performances. Il donne ainsi une cohérence à toutes les démarches engagées par les communes. 
 
Les évolutions économiques conduisent les communes à s'organiser en groupes de plus en plus complexes(2). Au sein de ces structures, les adhérents expriment parfois des difficultés à trouver leur place et la question de la gouvernance se pose au quotidien. Le Bilan Communautal propose des éléments de réponse : il favorise la mobilisation des acteurs et en particulier des administrés qui ont la possibilité de participer à une auto-évaluation de leur commune.  
 
Il s'agit d'un chantier fondamental car nous sommes convaincus que sans l’implication des personnels administratifs et des administrés, c'est le socle même de la commune qui est fragilisé. 
 
Un véritable appel aux Ressources Humaines !!! 
 
(1)Le partenariat public-privé (PPP) est couramment invoqué comme la solution à des questions relevant directement de la responsabilité de l’Etat et des collectivités locales et comme le moyen d’associer l'efficacité privée à la satisfaction de l’intérêt public. Cette étude, issue d’un séminaire d’experts, organisé le 13 décembre 2001 par la Caisse des dépôts, tente de conceptualiser le PPP, à partir de pratiques françaises et étrangères : Espagne, Royaume-Uni. L’analyse des problèmes juridiques et économiques est appliquée à deux domaines : le renouvellement urbain, d’une part, le financement des infrastructures et la gestion des services publics locaux, d’autre part. Les travaux font apparaître que le PPP n’est ni une notion juridique, ni une notion propre à la science économique, mais, qu’il peut être analysé comme une stratégie d’action, pour les pouvoirs publics comme pour le secteur privé. Les annexes comportent l’avis du Comité économique et social sur « le renforcement du droit des concessions et des contrats de partenariats publics- privés ». Cf. Partenariat public / privé et collectivités territoriales, Caisse des Dépôts et Consignations, 2002, 296 pages. 
(2)Pour remplir certaines de leurs fonctions, la grande majorité des 36 500 communes de France délèguent une partie de leurs compétences à des établissements publics de coopération intercommunale (EPIC) de nature très diverse. Cette association leur permet de gérer collectivement des équipements ou des services publics (traitement, adduction, distribution de l’eau, ramassage scolaire, transports urbains, activités culturelles ou sportives…), d’élaborer des projets de développement économique, d’aménagement ou d’urbanisme à l’échelle d’un territoire plus vaste que l’espace intercommunal. Cf. Rémy Le SAOUT, Les enjeux de l’intercommunalité, Collection Problèmes politiques et sociaux - La Documentation Française, 1998, 87 pages : l’ouvrage répond à la volonté de donner les éléments lui permettant de se repérer dans le « maquis » de l’intercommunalité, mais aussi de voir les questionnements que soulève ce phénomène en plein développement

   
 Home  | Livre d'Or  | Contact
   
 
(c) Gildas NEGER - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 11.03.2005
- Déjà 1461 visites sur ce site!